Les projets de Samia Ghali pour sauver le logement à Marseille

142 0
142 0

Au mois de jan­vi­er et févri­er 2020, les élèves de 4ème ont par­ticipé à des ate­liers de sen­si­bil­i­sa­tion aux médias. Le but était de tra­vailler sur la véri­fi­ca­tion des sources et la recherche d’in­for­ma­tions sur le thème des élec­tions munic­i­pales 2020. Les arti­cles ont été réal­isés grâce à un tra­vail de recherche et une inter­view. Deux class­es ont pu inter­roger un représen­tant des deux can­di­dats qui ont don­né suite à notre demande. Deux autres class­es ont reçu des mem­bres d’association ou de col­lec­tifs act­ifs sur deux ques­tions impor­tantes à Mar­seille : le mal loge­ment et les sources de pol­lu­tion.

Dans le cadre des élec­tions munic­i­pales 2020 qui auront lieu les 15 et 22 mars, nous avons inter­viewé Mer­wann Met­touchi sur la ques­tion des loge­ments. Ce dernier est le représen­tant de Samia Ghali. Il gère la cam­pagne des jeunes et le secteur des 9ème et 10ème arrondisse­ment de Mar­seille.

Huit vic­times le 5 novem­bre 2018 dans l’effondrement de deux immeubles, rue d’Aubagne à Noailles au cen­tre de Mar­seille. Pour ne plus qu’il y ait de délogés et de vic­times, Samia Ghali voudrait met­tre en place le per­mis de louer à Mar­seille, notam­ment au cen­tre-ville (il existe par exem­ple à Lille). Avant que les pro­prié­taires ne met­tent en loca­tion leurs loge­ments un tech­ni­cien vien­dra véri­fi­er que les normes sont respec­tées. A défaut, le pro­prié­taire ris­quera jusqu’à 15 000 euros d’amende.

L’une des pri­or­ités de Samia Ghali est aus­si la réno­va­tion des bâti­ments. Selon Mer­wann Met­touchi son représen­tant « tout Mar­seille doit être rénové, surtout au cen­tre-ville. L’un des pro­jets de Samia Ghali est de racheter les loge­ments privés en mau­vais état afin qu’ils devi­en­nent publics et puis­sent être rénovés.

Il ajoute que la ville de Mar­seille est en-dessous du seuil min­i­mum de loge­ment social fixé à 25%. La ville compte en effet 20.1% de loge­ments soci­aux avec des iné­gal­ités impor­tantes. Selon le jour­nal la Mar­seil­laise il y a par exem­ple 43.7% de loge­ments soci­aux dans le 14ème arrondisse­ment con­tre 4.2% dans le 6ème.

Com­ment financer toutes les propo­si­tions de Samia Ghali ? Tout d’abord, Mer­wan Met­touchi nous a con­fir­mé qu’une mairie reçoit des impôts et des tax­es, comme la taxe d’habitation. C’est d’ailleurs l’un des taux les plus élevés de France. La Mairie peut aus­si recevoir des fonds de la part de l’Etat et de l’Europe mais il faut dépos­er des pro­jets. A l’heure actuelle, selon le prési­dent de région Renaud Muse­li­er cité par Mars­ac­tu, la métro­pole et la ville de Mar­seille ont dépen­sé 15.8 mil­lions d’euros soit 3.5% des fonds européens disponibles.

Le représen­tant de Samia Ghali explique qu’elle souhaite faire seule­ment deux man­dats, aura-t-elle le temps met­tre en place tous ces pro­jets ?

La classe de 4ème D du collège Elsa Triolet

In this article