417 0

Les algériens qui migrent en Europe :

Les algériens migrent en Europe car ils veu­lent trou­ver du tra­vail, mon­ter leur entre­prise si en Europe cer­tains ont déjà un mem­bre de leur famille qui est sur place et peut les accueil­lir. Un Algérien qui part en Europe est con­sid­éré comme quelqu’un qui a réus­si mais en réal­ité la plu­part n’ont pas de papi­er et ne peu­vent pas tra­vailler légale­ment et sont par­fois à la rue. Le retour n’est pas pos­si­ble une fois que l’on est par­ti. C’est trop dan­gereux de retra­vers­er la Méditer­ranée. La plu­part des pays d’Europe con­stru­isent des murs pour dis­suad­er les migrants de venir. De plus en plus de femmes migrent vers l’Europe car le droit des femmes n’est pas respec­té en Algérie. Elles n’ont pas accès aux emplois qual­i­fiés alors qu’elles le sont. Il y a aus­si des raisons médi­cales car les hôpi­taux algériens n’ont pas beau­coup d’argent.

Les Sub­sa­hariens qui migrent en Algérie :

La plu­part des sub­sa­hariens venant en Algérie sont des Ivoiriens, des Camer­ounais, des Nigériens, des Guinéens. Ce ne sont pas force­ment des pays en guerre mais les gens fuient à cause des con­di­tions économiques, du manque de tra­vail mal­gré le niveau de leurs études. Les migrants allant en Algérie sont en sit­u­a­tion irrégulière. Nor­male­ment ils n’ont pas le droit de tra­vailler. Les employeurs en prof­i­tent la plu­part du temps, les autorités algéri­ennes leur refusent la nation­al­ité. La plu­part des migrants tra­vail­lent illé­gale­ment mais ils encourent 2 mois de prison et si c’est grave ça peut aller jusqu’à 6 mois de prison. Une fois arrêtés, ils sont ren­voyés dans le sud du pays à la fron­tière avec le Niger. Il sont même par­fois lâch­er dans des zones déser­tiques.

Com­ment le gou­verne­ment réag­it-il aux migra­tions ?
Le gou­verne­ment algérien perçoit mal la migra­tion de son peu­ple, car il veut prou­ver que c’est un pays en développe­ment.

Arti­cle réal­isé suite à l’interview par skype avec Leïla Berat­to, jour­nal­iste spé­cial­iste des migra­tions en Algérie.

Fiche pays Algérie

Nom­bre d’habitants : 40 mil­lions
Langues : arabe, Tomazight, arabe, algérien et français
Cap­i­tale : Alger
Forme d’état : République
Prési­dent : Abde­laz­iz Boute­fli­ka
Pre­mier min­istre : Ahmed Ouyahia
Mon­naie : dinar algérien
Devise : Par le peu­ple et pour le peu­ple
Hymne nation­al : kas­saman
Plus grande ville : Alger
Super­fi­cie totale : 2 381 741 km²
Nom habi­tants : Algérien(e)s
Point d’histoire :
VIIème siè­cle : Pre­mières incur­sions arabes et islami­sa­tion du Maghreb
1830 : Début de la coloni­sa­tion française
1954–1962 : Guerre d’indépendance de l’Algérie
1962 : Indépen­dance de d’Algérie
1999 : Abde­laz­iz Boute­fli­ka est élu prési­dent de la république

Textes : Hocine, Salematou, François, Mohamed et Eddy
Photo de UNE : Migrant camerounais à Alger @Photo de Bachir

In this article