ALPHA KABA, journaliste guinéen devenu migrant

Rédigé par : Hélène Bourgon
Mis à jour le 17/10/2020 | Publié le 16/10/2020

A Montpellier, le Domaine d’O a accueilli la pièce “Alpha Kaba” qui raconte le parcours de vie du journaliste guinéen Alpha Kaba. Inspiré de son livre “L’esclave des milices” et surtout de son vécu de l’enfance jusqu’à son départ du continent africain.

« Je témoigne au nom de toutes ces personnes qui ont perdu la vie en Libye et en Méditerranée »

“Aujourd’hui le mot Migrant est péjoratif, on nous a réduit” “L’art au service de l’humanisme est indispensable” “Notre bateau était percé, SOS Méditerranée est venu nous sauver, ils nous ont donné comme un bain chaud” “J’ai arrêté de regarder certaines chaines françaises qui déforment la réalité” “Personne n’aime quitter son pays” “ça fait mal de témoigner mais je vais continuer pour dénoncer l’esclavagisme imposé à mes frères” “On doit s’accepter avec nos couleurs” Faisons quelque chose pour l’humanité et pas que pour les migrants, il faut parler de la joie de vivre, de l’humanité, c’est l’amour notre richesse”

Pourquoi avoir titré le livre : “Esclave des milices”

Questions de jeunes lycéens :

Alpha Kaba entouré des 4 comédiens qui ont interprété sa vie dans la pièce, le metteur en scène Julien Gauthier et Agnès Defrance référente Hérault pour SOS Méditerranée. 7 octobre 2020