Rencontre avec Zero Waste

Rédigé par : Hélène Bourgon
Publié le 25/03/2019

Rencontre avec Zero Waste

Petits conseils et Réflexions suite à l’Interview Skype De Fiona pour L’association Zéro Waste : Zéro Déchets A Marseille
Comment réduire ses déchets ? Les bonnes questions à se poser…
« Refuser les déchets qu’on a pas besoin.
Par exemple les cadeaux qu’on nous donne dans les fast-food ou bien dans les journaux, dans la rue ou bien les portes clés qui nous servent à rien au final.

A t-on a vraiment besoin d’avoir plusieurs pantalons ? Plusieurs vestes et plusieurs pulls ? Je n’ai pas besoin d’avoir autant de vêtements, de matériels ou des objets qui ne sont pas utiles.
Est-ce que c’est vraiment nécessaire d’avoir deux télévisions, 4 consoles de jeux ? Cela ne sert à rien de changer de smartphone tous les six mois alors que le miens marche super bien.

Réduire le nombre de déchets qui entrent chez nous.
Réutiliser, réparer. Par exemple mon téléphone est cassé ce serait mieux d’essayer de le réparer à la place d’en acheter un autre comme mon pantalon c’est mieux de le recoudre à la place de le jeter et m’en racheter un autre.
Il est important de faire le tri quotidiennement et de mettre nos déchets dans chaque poubelle (jaunes, vertes, bleus) que cela soit du carton , du plastique, du verre et les métaux.

Composter ses déchets alimentaires est important car ils représentent 30% de nos déchets dans nos poubelles chaque année c’est à dire à peu près 30 kilos par personne par année. Il s’agit du reste des repas ou bien des épluchures de fruits et de légumes qui peuvent être compostées dans un composteur. Il y a deux sortes de composteur. Le premier c’est le lombricomposteur, ce sont des vers de terre qui se chargent se faire disparaître les épluchures en les mangeant, il ne s’échappent pas et ce composteur prend peu de place, ils peuvent aussi manger des restes de nourriture ce qui nous évite de les jeter et de remplir nos poubelles. Le deuxième composteur est un grand bac en bois ou en plastique où l’on dépose uniquement les épluchures des fruits et légumes en évitant les agrumes.

Brûler les déchets comme on le fait aujourd’hui en apportant tous les déchets à l’incinérateur n’est pas une méthode fiable parce que c’est très polluant également et cela nécessite beaucoup d’énergie et cela nous coûte très cher. C’est une solution adoptée jusqu’à aujourd’hui mais ce n’est pas une solution a long terme.

L’objectif et la solution c’est de ne plus produire de déchets !