En Méditerranée, la consommation de cannabis largement criminalisée

Prison, amende, sim­ple rap­pel à la loi? Que risque-t-on dans nos pays méditer­ranéens pour con­som­ma­tion de cannabis. 15–38 a fait le tour des lég­is­la­tions. Autour de la Méditer­ranée,...

459 0
459 0

Prison, amende, sim­ple rap­pel à la loi? Que risque-t-on dans nos pays méditer­ranéens pour con­som­ma­tion de cannabis. 15–38 a fait le tour des lég­is­la­tions.

Autour de la Méditer­ranée, la con­som­ma­tion de cannabis est punie par une peine d’emprisonnement dans de nom­breux pays. La loi chypri­ote prévoit même une con­damna­tion à per­pé­tu­ité pour la con­som­ma­tion. Mais depuis quelques années, les insti­tu­tions assou­plis­sent l’application de ces lois.
Quelques pays qui dépé­nalisent
Les par­ti­sans de la dépé­nal­i­sa­tion, comme en Espagne, au Por­tu­gal ou en Ital­ie, sont aus­si ceux qui ont per­mis l’autorisation de la con­som­ma­tion pour un usage médi­cal. En Israël par exem­ple, une per­son­ne inter­pel­lée pour pos­ses­sion de cannabis n’est qua­si­ment jamais con­damnée. En Ital­ie, pour moins de 5 grammes, la jus­tice donne un sim­ple aver­tisse­ment. Cette lim­ite monte à 25 grammes au Por­tu­gal.
Des évo­lu­tions récentes
Plusieurs pays ont con­nu des évo­lu­tions récentes. En Grèce, la loi a été mod­i­fiée et adoucie en 2013. La peine pour con­som­ma­tion indi­vidu­elle de cannabis est lim­itée à 5 mois de prison, alors qu’elle pou­vait attein­dre 5 années aupar­a­vant.

Leïla Berat­to

In this article