Drogues, les nouveaux phénomènes

Mem­bre du réseau français TREND/SINTES qui doc­u­mente la com­po­si­tion des pro­duits cir­cu­lants, illicites ou non règle­men­tés, Eti­enne Zur­bach décrypte les phénomènes récents autour de la con­som­ma­tion de drogues....

424 0
424 0

Mem­bre du réseau français TREND/SINTES qui doc­u­mente la com­po­si­tion des pro­duits cir­cu­lants, illicites ou non règle­men­tés, Eti­enne Zur­bach décrypte les phénomènes récents autour de la con­som­ma­tion de drogues.

Chargé de mis­sion au sein de l’Association Méditer­ranéenne de Préven­tion et de Traite­ment des Addic­tions, Eti­enne Zur­bach est notam­ment respon­s­able du pro­gramme TREND/SINTES (Ten­dances récentes et nou­velles drogues, Sys­tème d’identification nation­al des tox­iques et sub­stances) à Mar­seille. Un réseau for­mé de coor­di­na­teurs régionaux, de lab­o­ra­toires d’analyses et de ser­vices répres­sifs qui doc­u­mente et fait une veille sur la com­po­si­tion des pro­duits cir­cu­lants, illicites ou non règle­men­tés.

Entretien

Milieux touchés par les phénomènes émer­gents

Que nous soyons citadins ou que nous viv­ions à la cam­pagne, de nou­veaux phénomènes de con­som­ma­tion de drogues appa­rais­sent dans la société, dont l’émergence d’un espace virtuel avec achat des pro­duits sur inter­net”

L’usage du cannabis dans la région est trans­ver­sal à tous les milieux, pop­u­la­tion très riche, comme pré­carisée”.

La cocaïne n’est pas un phénomène nou­veau mais répond à une soci­olo­gie d’utilisation dif­férente du cannabis.”

La con­som­ma­tion de pro­duits dopants est en crois­sance, la prob­lé­ma­tique du non-con­trôle médi­cal et de l’approvisionnement via inter­net nous ques­tionne.”

On par­le de drogue, mais il faudrait par­ler des pro­duits psy­choac­t­ifs en général.”

L’autoproduction à le vent en poupe mal­gré une loi extrême­ment répres­sive en la matière.”

Le “bon­jour, je voudrais un Big-Mac en livrai­son” est main­tenant con­cur­rencé par le “bon­jour, tu me livres de la drogue ?”

Les nou­velles drogues de syn­thèse nous ren­seignent sur l’utilisation de l’internet dans la con­som­ma­tion de nou­velles drogues.”

Dans notre forme d’éducation nous bâtis­sons des vul­néra­bil­ités qui con­di­tion­nent les futurs con­som­ma­teurs de drogues.”

Les lim­ites de la préven­tion sont la con­séquence du car­ac­tère illicite de cer­taines drogues.”

JDG et Hélène Bourgon

Dessin ©David Poey

In this article