Vivre à l’ère du Coronavirus dans la bande de Gaza

En images. La pandémie de Covid-19 a provo­qué la fer­me­ture d’un ter­ri­toire habituelle­ment soumis au blo­cus israélien et de nou­velles con­traintes pour les deux mil­lions de Pales­tiniens qui...

119 0
119 0

En images. La pandémie de Covid-19 a provo­qué la fer­me­ture d’un ter­ri­toire habituelle­ment soumis au blo­cus israélien et de nou­velles con­traintes pour les deux mil­lions de Pales­tiniens qui y vivent.

Dans la bande de Gaza, 72 per­son­nes ont été con­t­a­m­inées par le Covid-19 et une dame âgée de 77 ans est décédée le 23 mai, selon un bilan du min­istère de la San­té du 22 juin 2020. Mais, les autorités soulig­nent que dans ce ter­ri­toire pales­tinien où vivent 2 mil­lions de per­son­nes sous blo­cus israélien depuis presque 13 ans, 73 per­son­nes sont égale­ment décédées du fait des restric­tions de déplace­ments et du manque de con­ti­nu­ité dans leur traite­ment médi­caux.

Les pas­sages d’Erez, vers Israël, et de Rafah, vers l’Egypte, restent fer­més, et les rares habi­tants qui sont autorisés à pass­er doivent respecter une quar­an­taine de 21 jours. « Par con­séquent, des cen­taines de patients ne peu­vent pas avoir accès aux traite­ments médi­caux en Israël, en Cisjor­danie ou en Egypte, y com­pris des patients qui ont besoin d’opérations car­diaques ou de dial­y­ses rénales », aler­taient l’organisation Hel­pAge et l’association Wedad pour la réha­bil­i­ta­tion sociale le 23 juin 2020, dans un com­mu­niqué.

A Gaza, un con­fine­ment a été mis en place après la décou­verte des deux pre­miers cas le 22 mars. Les mosquées, qui avaient été fer­mées, ont pu rou­vrir le 3 juin. Si cer­taines avec pu ouvrir pour la prière de l’Aid, à la fin du mois de Ramadan, elles sont désor­mais toutes con­cernées. Le min­istère des Affaires religieuses du Hamas a demandé aux fidèles de con­tin­uer à porter des masques de pro­tec­tion et à respecter la dis­tan­ci­a­tion physique, assur­ant dans un com­mu­niqué que les mosquées con­tin­ueraient d’être dés­in­fec­tées, selon l’Agence France Presse. Les matchs de foot­ball locaux ont repris le 19 juin. Pen­dant cette péri­ode de con­fine­ment, les Pales­tiniens se sont adap­tés aux nou­velles con­traintes. Le pho­tographe Abed Say­ma a doc­u­men­té leur quo­ti­di­en.

Des fidèles, por­tant des masques et respec­tant la dis­tan­ci­a­tion sociale, se rassem­blent pour la prière de l’Aid el Fitr à la mosquée de Sayed Al-Hashim, dans la ville de Gaza, le 24 mai 2020. © Abed Say­ma

Des fer­miers pales­tiniens por­tant des masques et des gants comme mesures bar­rières con­tre l’épidémie de Coro­n­avirus, ramassent des pêch­es à Khan Younes, le 14 mai 2020. © Abed Say­ma

Arva Yasin, 25 ans, pré­pare des « Tas Kadaif », sortes de petites crêpes dans un sirop épais, pour le repas de rup­ture du jeune, le 27 avril 2020. © Abed Say­ma

Des mem­bres des groupes de la Pro­tec­tion civile mènent une cam­pagne de dés­in­fec­tion con­tre l’épidémie de Covid-19 dans le port de la ville de Gaza, le 24 mars 2020. © Abed Say­ma

Un groupe de volon­taires liée au par­ti du Hamas mène une cam­pagne de dés­in­fec­tion con­tre l’épidémie de Covid-19 dans les rues du camp Al Shati dans la ville de Gaza, le 16 mars 2020. © Abed Say­ma

Une école a été trans­for­mée en clin­ique pour les patients avec des prob­lèmes res­pi­ra­toires par l’Agence des nations Unie pour les réfugiés pales­tiniens dans la ville de Gaza, le 18 mars. © Abed Say­ma

Mer­fat Abu Mohyrab, une cou­turière pales­tini­enne qui con­fec­tionne habituelle­ment des robes de mariages et des robes pour poupées, coud un masque pour sen­si­bilis­er à l’épidémie causée par le Covid-19, à Khan Younès, le 23 avril 2020. © Abed Say­ma

Usame Eyyub, un coach de boxe pales­tinien, entraine ses boxeurs pour qu’ils restent en forme sur une plage de la ville de Gaza, le 18 mai 2020, après la fer­me­ture des cen­tres de sports à cause de l’épidémie de coro­n­avirus. © Abed Say­ma

In this article