En Méditerranée, la consommation de cannabis largement criminalisée

Rédigé par : 15-38 mediterranée
Mis à jour le 17/10/2020 | Publié le 19/04/2017

Prison, amende, simple rappel à la loi? Que risque-t-on dans nos pays méditerranéens pour consommation de cannabis. 15-38 a fait le tour des législations.

Autour de la Méditerranée, la consommation de cannabis est punie par une peine d’emprisonnement dans de nombreux pays. La loi chypriote prévoit même une condamnation à perpétuité pour la consommation. Mais depuis quelques années, les institutions assouplissent l’application de ces lois.
Quelques pays qui dépénalisent
Les partisans de la dépénalisation, comme en Espagne, au Portugal ou en Italie, sont aussi ceux qui ont permis l’autorisation de la consommation pour un usage médical. En Israël par exemple, une personne interpellée pour possession de cannabis n’est quasiment jamais condamnée. En Italie, pour moins de 5 grammes, la justice donne un simple avertissement. Cette limite monte à 25 grammes au Portugal.
Des évolutions récentes
Plusieurs pays ont connu des évolutions récentes. En Grèce, la loi a été modifiée et adoucie en 2013. La peine pour consommation individuelle de cannabis est limitée à 5 mois de prison, alors qu’elle pouvait atteindre 5 années auparavant.

Leïla Beratto