Festival Aflam – 8ème édition en ligne

Rédigé par : 15-38 mediterranée
Publié le 30/03/2021
La 8 édition des Rencontres internationales de cinéma Aflam se tient, en ligne, du 26 mars au 4 avril 2021. Gratuit sur inscription.

Au programme de cette édition 2021 : 20 films ainsi que 3 podcasts – autour de 3 thématiques transversales :

> Traces de la révolution et récits de lutte

> Que reste-t-il des colonies ? Regards et enquêtes de cinéastes

> Palestine : L’histoire n’est pas finie

Les thématiques de la 8ème édition

« Traces de la Révolution et récits de lutte » dresse un bilan en images des Révoltes arabes, dix ans après les  premiers soulèvements. L’exil d’une jeunesse syrienne désabusée par dix ans de conflits inaboutis répond au  désarroi d’une jeunesse réprimée dans les films qui nous arrivent d’Égypte et de Tunisie. En dépit du tableau noir  de ces rébellions écrasées, le vent de liberté qui a soufflé en Afrique du Nord et au Moyen-Orient en 2011 a  toutefois fait germer d’autres graines de révolte, qui ont éclos en 2019 : cette continuité est perceptible par le  biais d’un film soudanais qui témoigne de cette envie de vivre et changer l’état des choses dans ce pays. 

 Questionner un passé abimé par les violences coloniales revient à toucher des sujets politiques sensibles. Autre  thématique phare de cette édition 2021, « Que reste-t-il des colonies ? Regards et enquêtes de cinéastes » laisse  une place au point de vue des jeunes générations de cinéastes sur l’histoire de leurs parents et de leur lignée,  pour mieux comprendre leur condition individuelle. Armés de leur caméra, les réalisateurs et réalisatrices  contribuent par l’enquête, le journal intime ou la correspondance, à libérer des mémoires tout en renouvelant  les formes de récits.  

« Palestine : L’histoire n’est pas finie » met à l’honneur ce pays résilient et résistant avec une sélection de films  aux propositions formelles très diverses, qui proposent un état des lieux de la réalité des Palestiniens, qu’ils  soient nés sous occupation ou en exil.  

Enfin, deux longs-métrages de fiction réalisés en Arabie Saoudite prolongent la découverte d’un cinéma en train  de naître dans ce pays et interrogent, chacun à leur manière, l’inscription de traditions millénaires dans une  société en pleine mutation. 

Aflam dédie ce festival à Michel Serceau, compagnon et soutien indéfectible de son aventure depuis plus de 15  ans emporté brutalement par la pandémie en octobre 2020. 

Comment ça marche un festival en ligne ?

Du 26 mars au 4 avril, la programmation du festival est accessible gratuitement : 

• en vous connectant sur online.aflam.fr 

• en vous créant un compte avec une adresse mail et un mot de passe 

Chaque film est accessible pendant 48h dans la limite des places disponibles.  

Les podcasts thématiques autour de la programmation et les vidéos de présentation des films sont, quant à eux,  disponibles pendant toute la durée du festival.

Festival Aflam 8ème édition - 2021