Laurent Mucchielli : Passer du tout répressif à une véritable réglementation

Rédigé par : 15-38 mediterranée
Mis à jour le 17/10/2020 | Publié le 21/04/2017

Sociologue français, Laurent Mucchielli a créé l’observatoire régional de la délinquance et des contextes sociaux. Il insiste sur la nécessité d’établir une vraie réglementation autour des drogues en France pour quitter le tout répressif qui ne fonctionne pas.

Les drogues et la France
La France dans son histoire a parfois elle-même géré la vente de drogues ou sa prohibition, qu’en est-il de cette histoire ?

Politique de l’autruche
Entre 200 000 arrestations pour usages et 1 000 procédures pour trafic de stupéfiants, l’efficacité du système tout répressif pose question.

Dépénaliser
« Dans le débat public, les propositions sur la dépénalisation sont des gadgets électoralistes. Sans vision globale, la loi et la répression restent sans effet. »

Légaliser
« Légaliser, oui mais avec quelles règles ? Dans ce cadre, la réglementation ne serait-elle pas le mot le plus approprié pour engager un vraie politique globale ? »

Les dysfonctionnements actuels
« Il n’existe pas de norme européenne contre le trafic de drogue. Mais là où le bât blesse c’est que la France ne s’inspire d’aucun pays plus avancé en la matière. Le répressif et rien que le répressif. »

Réflexion pour endiguer le trafic de drogue
« Consommation, production, prévention sont des questions qui doivent être posées par les politiques, mais le sont-elles ? »

Prévention dans l’interdiction
« La prévention est un élément de langage chez les politiciens alors que les spécialistes sont dans une demande d’une vraie politique préventive. La question est : comment faire de la prévention alors que les produits en question sont illicites ? »

Problèmes socio-économiques dans les quartiers
« Les politiciens connectent les quartiers aux trafics de drogues mais quid des problématiques socio-économiques qui permettent son établissement. »

Inefficacité du tout répressif
« Les politiciens brandissent la politique de la ville comme moyen d’endiguer le trafic, mais comment le saupoudrage de quelques éducateurs dans des centres sociaux en manque de moyens peut-il venir à bout du trafic ? »

Le problème est trop grave
« Nous agissons comme si le problème était insoluble, mais d’autres voies existent. »

Que fait la police ?
« Les limites du tout répressif résident dans la non direction ou orientation politique claire sur les problématiques de trafics. Pas de règles, pas de règlement égale inefficacité des services de police. »

Organisation de la police
« Le service de proximité de la police est indispensable pour remplir des missions d’investigation afin de contrôler les trafics mais est-ce vraiment le cas ? »

Projection avec une règlementation des drogues
« Règlementer c’est organiser et fixer les limites en matière de drogues à l’ensemble de la société. »

Que disent les programmes présidentiels ?
« Certains promettent de légaliser et d’autres répriment, mais quel programme est le plus efficient ? »