Algérie : « Les checkpoints, les barrages, les bombes qui réveillent la nuit, ça me rappelle les années 1990 »

Rédigé par : Leila Beratto
Mis à jour le 17/10/2020 | Publié le 15/03/2017

Manifester pour plus de libertés puis être confronté aux attentats et aux massacres pendant des années. Pour de nombreux Algériens, la guerre en Syrie fait écho à la «décennie noire».

A la fin des années 80, de grandes manifestations avaient été organisées en Algérie, pour protester contre la crise économique, demander plus d’ouverture politique et plus de libertés. Le parti du Front islamique du Salut, le FIS, se présentait comme une alternative à un État autoritaire. Le FIS gagne le premier tour des élections législatives de 1991. L’armée annule le scrutin. C’est le début des violences, des attentats et des grands massacres.
Un reportage avec Meziane Abane, Hamdi Baala et Hacène Ferhati.